Early Postdoc.Mobility

Le dernier délai de soumission pour Early Postdoc.Mobility a eu lieu le 1er septembre 2020.

A partir de 2021, le FNS encourage la mobilité au niveau postdoctoral grâce à un seul instrument, à savoir Postdoc.Mobility. L’instrument Early Postdoc.Mobility y a été intégré.

Postdoc.Mobility

Détails sous "News" -> 17.9.2020.

  • Documents

    Dropdown Icon
  • Mesures complémentaires

    Dropdown Icon
  • FAQ

    Dropdown Icon

    a) COVID-19

    Si vous rencontrez des difficultés dans la réalisation de votre bourse FNS en raison de la pandémie de COVID-19, veuillez contacter le FNS à l'adresse suivante: fellowships@snf.chExternal Link Icon

    b) Est-il possible lors du séjour à l’étranger dans le cadre d’une bourse Early Postdoc.Mobility de retourner/rester dans le même lieu de recherche que le lieu de formation ?

    ​​Il n’est formellement pas possible de rester ou de retourner dans l’institution de formation dans laquelle le diplôme de bachelor, master (ou équivalent), ou doctorat a été obtenu. Un séjour de recherche dans le même lieu géographique (par ex. ville) mais dans une autre institution que celle de la formation est formellement possible. Il faut noter dans ce contexte que le gain escompté en terme de mobilité représente un critère important d’évaluation. Les bourses de mobilité ont pour objectif principal d’encourager la mobilité et les aspects qui y sont liés (encouragement de l’indépendance scientifique, amélioration du profil scientifique/académique).

    c) Quels aspects administratifs et coûts supplémentaires potentiels doivent être pris en compte lors du choix d’un institut hôte pour une bourse de mobilité du FNS ?

    ​​​Veuillez clarifier dès que possible les éventuelles conditions liées à un séjour dans votre institution d'accueil. Certaines de ces institutions astreignent par exemple les bénéficiaires de bourses à verser une contribution pour leur overhead. Cependant, le FNS ne prend en charge aucuns frais d'overhead pour des institutions d'accueil à l'étranger. Parfois, il arrive également que l'institution d'accueil requiert des moyens pour couvrir les frais de recherche. Dans ce cas, le FNS ne peut verser un montant pour ces frais (d'au maximum 3000 francs par an) qu'à certaines conditions précises. Selon un usage courant dans le monde scientifique, les boursières et boursiers arrivant avec leur propre subside à l’entretien personnel doivent bénéficier d’un soutien adéquat de l’institut hôte qui les accueille ; ce soutien se mesure également à l’aune de l’infrastructure et du matériel mis à disposition. À cet égard, veuillez consulter le point 10.2 du set d'information "Bourses de mobilité FNS (PDF) ". Veuillez également clarifier votre statut auprès de l'institution d'accueil. Il arrive en effet que certaines institutions d'accueil, notamment en France, exigent que les bénéficiaires de bourses soient officiellement employés chez elles et que le FNS verse la bourse directement sur un compte de l’institut d’accueil. Dans ce cas, il se peut qu'une grande part de la bourse soit utilisée pour payer les charges sociales, ce qui réduit d'autant le montant disponible pour couvrir les frais d'entretien personnel. Une autre solution, éventuellement envisageable pour maintenir intact le montant de la bourse, est que le/la bénéficiaire de bourse examine la possibilité avec son institution d’accueil en France de signer une «convention d’accueil pour chercheur/chercheuse bénévole» (statut similaire à celui des chercheurs/chercheuses émérites).

    Certains instituts d’accueil, notamment aux Etats-Unis, exigent pour leurs chercheur-e-s un certain montant minimal, qui peut dépendre de l’âge académique après le PhD. Veuillez clarifier la situation dès que possible avec le service compétent de l’institut d’accueil. Les montants définis par le FNS sont contraignants pour l’année de l’octroi. Même si l’institut d’accueil augmente les exigences financières, le FNS ne peut pas adapter les montants des bourses octroyées. Dans un tel cas, le FNS s’attend à ce que l’institut hôte concerné couvre une éventuelle lacune financière.

    d) Où puis-je trouver de la documentation sur les impôts et les assurances ?

    ​​Le set d'information "Bourses de mobilité FNS" (PDF) contient des informations détaillées concernant les impôts, les assurances et d'autres questions administratives.

    e) Jusqu'à quand le début de la bourse pourra être reporté?

    ​La bourse de mobilité doit débuter au plus tard douze mois après la date de la lettre de la décision. Un report du début de la bourse de douze mois supplémentaires peut être accordé sur demande lors de raisons importantes telles qu'une maladie, un accident ou des obligations familiales. La/le bénéficiaire de la bourse doit soumettre avec sa demande justifiée une nouvelle confirmation de l'institut hôte et éventuellement un plan de recherche ajusté. D'autres financements reçus, par exemple une autre bourse, ne représente pas une raison importante pour un report du début de plus de douze mois.

    f) Mon institut d’accueil a augmenté les montants minimaux de financement pour ses chercheur-e-s. Est-ce que le FNS finances la différence entre la bourse octroyée et le montant minimal requis par l’institut hôte ?

    ​Non, les montants définis par le FNS sont contraignants pour l’année de l’octroi. Si l’institut d’accueil augmente les exigences financières, le FNS ne peut pas adapter les montants des bourses octroyées. Dans un tel cas, le FNS s’attend à ce que l’institut hôte concerné couvre une éventuelle lacune financière.​

  • News

    Dropdown Icon
  • Statistiques

    Dropdown Icon
  • Réforme

    Dropdown Icon

    L'instrument Early Postdoc.Mobility sera intégré dans Postdoc.Mobility à la fin de l’année 2020. Le dernier délai de soumission pour Early Postdoc.Mobility est fixé au 1er septembre 2020. La première mise au concours de Postdoc.Mobility sous sa nouvelle forme sera lancée en automne 2020.